Choisir un bêta-lecteur professionnel ou amateur ?

23 Avr 2024 | Après le premier jet | 0 commentaires

Ou autrement dit, faut-il choisir un bêta-lecteur gratuit ou rémunéré ?

Il y a de plus en plus de bêta-lecteurs, tant professionnels qu’amateurs, et je me suis interrogée sur ce qui faisait la différence entre les uns et les autres.

Quelle est la différence entre une bêta-lecture, une lecture, une relecture, une note de lecture, une analyse de manuscrit, un script-doctoring, un diagnostic éditorial… ?

Est-on bêta-lecteur, lecteur professionnel, script-docteur, conseiller littéraire ?

Doit-on payer pour une bêta-lecture ?

Disclaimer

Amateur a deux définitions. Le terme désigne une personne qui exerce une activité pour le plaisir, sans but professionnel ; il désigne également une personne qui manque de sérieux et de compétence. Je parle ici des gens qui pratiquent la bêta-lecture pour le plaisir.

Bien sûr, il y a des amateurs qui offrent des lectures de grande qualité, et des professionnels qui bossent « comme des amateurs » dans le sens péjoratif cette fois.

Moi-même je ne me considère pas comme meilleure ou plus légitime que quiconque en me targuant d’être « professionnelle ». Je fais de la bêta-lecture depuis cinq ans, et j’évolue d’un texte à l’autre. Je me forme en continu sur les techniques de narration, sur la construction d’une intrigue… mais je ne prétends pas faire de BL parfaites avec 100 % d’analyses justes et complètes.

La vérité, c’est qu’on trouve autant de visions et d’avis que de professionnels, tant sur le métier que sur les textes.

Voilà comment je fais la distinction entre un bêta-lecteur amateur et un professionnel :

Le bêta-lecteur amateur

Qui est-il ?

N’importe qui peut-être bêta-lecteur. Cela peut être une personne de votre cercle familial ou amical, un abonné sur vos réseaux, n’importe qui du moment que c’est un lecteur capable d’un minimum d’introspection et de communication.

Que fait-il ?

Le bêta-lecteur non professionnel va soulever des symptômes :

Ce passage est triste, drôle, je m’ennuie, je n’aime pas, j’adore…

Cette description ne m’a pas permis de me projeter. / Cette description est trop belle, j’ai trop bien visualisé, je me suis cru dans le Seigneur des anneaux.

Je n’ai pas compris tel personnage, et notamment sa réaction page 43 quand il fait telle chose. J’ai trouvé que c’était contradictoire avec ce qu’il a dit page 25.

Waaa j’avais pas vu ce truc venir. / Ah, vu ce qu’il dit, je suis sûr qu’il mijote un truc, j’imagine qu’il va faire ci ou ça.

C’est un lecteur test. Ses réactions à chaud vont vous permettre de vérifier que l’effet produit est bien l’effet que vous attendiez, que vos twists fonctionnent, que votre intrigue est claire et qu’il n’y a pas d’incohérences majeures.

Pertinence de son avis

Neil Gaiman dit :

« Souvenez-vous : quand les gens vous disent que quelque chose ne va pas ou ne fonctionne pas pour eux, ils ont presque toujours raison. Quand ils vous disent avec précision ce qui ne va pas et comment régler le problème, ils ont presque toujours tort. »

L’amateur donne un avis personnel, qui peut manquer de recul et être influencé par ses goûts, ses émotions ou par sa relation avec vous.

Pour ces raisons, si vous faites appel à plusieurs bêta-lecteurs, vous aurez des retours très différents, voire contradictoires sur certains points, et c’est normal.

Quels sont les prix et les délais ?

Certains peuvent demander des sommes modiques, mais la plupart des bêta-lecteurs amateurs sont bénévoles. Cependant, les remercier chaleureusement, les mentionner dans les remerciements de votre roman et leur envoyer un exemplaire dédicacé me semble être le minimum pour les remercier du temps personnel qu’ils ont investi pour vous.

Du fait que la personne soit bénévole, on peut difficilement lui imposer un délai, ni même l’obliger à terminer la mission.

Le bêta-lecteur professionnel

Qui est-il ?

Ce sont généralement des éditeurs, des conseillers littéraires, des agents littéraires, des correcteurs ou des auteurs publiés. En bref, des gens qui évoluent dans le milieu de l’édition.

Par son statut de professionnel, il est automatiquement soumis à la confidentialité.

Que fait-il ?

Qu’il propose une bêta-lecture ou une note de lecture, il va soulever des symptômes, mais pose en plus des diagnostics :

Le lecteur pourrait ressentir de l’ennui à tel passage parce que les descriptions arrivent en bloc et sont décorrélées de l’action. Utiliser les éléments nécessaires à ce moment-là et les mettre en lien avec les pensées et les actions permet d’intégrer la description de manière fluide.

Le lecteur pourrait avoir du mal à se plonger dans l’histoire dès les premières pages parce que l’enjeu n’est pas suffisamment clair.

Le lecteur pourrait se désintéresser de l’histoire parce que les erreurs commises par les personnages n’ont pas de conséquences. Il n’a plus peur pour le personnage et l’enjeu perd en force.

Le rythme est excellent, le show don’t tell est utilisé à propos, pour des événements significatifs, et permet au lecteur de s’immerger grâce à des scènes dynamiques. Les événements mineurs sont traités sous forme de résumé narratif et les ellipses servent la fluidité de lecture.

Le bêta-lecteur professionnel connaît les mécaniques d’un récit. La construction d’une intrigue, d’un personnage. La dynamique qui permet de faire avancer l’histoire.

Il peut suggérer des pistes d’amélioration. Il peut rendre ou non un manuscrit annoté, une fiche de lecture synthétique de deux ou trois pages et/ou un rapport détaillé d’une dizaine de pages… À vous de voir, selon vos attentes et votre budget, quel type de retour vous souhaitez avoir.

Pertinence de son avis

Il y a une grande part de subjectif dans les métiers de l’écriture, mais un professionnel, s’il se base aussi en partie sur ses ressentis, fait preuve de discernement et utilise sa grille de lecture pour être aussi objectif que possible. Son regard est neutre, il juge le texte (avec lequel il est intransigeant), pas l’auteur (avec lequel il est bienveillant).

De plus, un lecteur professionnel lit et analyse tous les jours. Il repère plus facilement les failles récurrentes dans les jeunes écrits.

Quels sont les prix et les délais ?

Généralement, un professionnel, par définition, fait payer ses services. Mais certains bêta-lecteurs, sans en faire une activité rémunératrice, offrent un regard assez pointu. Regardez notamment du côté des auteurs confirmés, assez friands du donnant-donnant, parmi votre réseau ou sur les forums d’écriture. Attention simplement à ce que leurs conseils ne relèvent pas de ce qu’ils auraient fait en tant qu’auteurs.

Au niveau du budget, on en trouve pour toutes les bourses, cela dépend du statut du bêta-lecteur (s’il vit de son activité, ou si c’est un à-côté), de son expérience, de sa vitesse de travail et de ce qui est inclus ou non dans la prestation.

Chez Plume en main, une bêta-lecture coûte environ 600 € pour un manuscrit de 60 000 mots. Cela représente une vingtaine d’heures de travail et un délai de deux semaines* (à caler dans le planning en fonction des dispos).

* 20 heures = deux semaines ? Oui, car un temps de repos est nécessaire entre la lecture et la rédaction du rapport, puis sa relecture et sa correction. Pour un roman de cette taille, je consacre généralement deux demi-journées à la lecture et l’annotation, puis deux demi-journées à la rédaction du rapport, et enfin une demi-journée à sa relecture et correction.

Alors, choisir un bêta-lecteur professionnel ou amateur ?

Si vous avez tout lu jusqu’ici, vous aurez compris que vous n’obtiendrez simplement pas le même type de retour.

À mon sens, les deux approches sont complémentaires.

Un manuscrit passe par plusieurs réécritures, et il peut être intéressant d’avoir recours à plusieurs amateurs (assez pour croiser les avis et dégager des tendances, pas trop pour éviter de multiplier les commentaires qui te feront douter – disons entre 3 et 5) entre la version 2 (V2) et la V3 par exemple. Puis de faire appel à un professionnel quand vous pensez que votre texte est abouti, après la V3 ou la V4.

Dans tous les cas, prenez le temps de vous interroger sur vos attentes :

  • Vous voulez tester les réactions des lecteurs pour vérifier que vos intentions sont bien transmises ? => Amateur.
  • Vous voulez vous assurer que l’intrigue est claire et qu’il n’y a pas d’incohérence ? => Amateur.
  • Vous avez besoin de pistes pour comprendre ce qui ne va pas ou pour attaquer vos réécritures ? => Pro.
  • Vous voulez comprendre pourquoi les maisons d’édition refusent votre texte ? => Pro.

Les autres métiers

Le coach littéraire

va accompagner l’auteur dans l’écriture (que ce soit mental, pour aller au bout de son projet ; ou technique, pour améliorer sa plume).

Le script-docteur

va décortiquer la mécanique du récit (conflit, enjeu, moteur, arcs narratifs). Il travaille avec le synopsis.

Le conseiller littéraire

aura en plus de la bêta-lecture la vision du marché de l’édition.

L’agent littéraire

cherche une maison d’édition et négocie les contrats.

Vous voulez faire appel à un professionnel ?

Plume en main peut vous aider !
Spécialisée en romance, feel good et littératures noires, je peux vous proposer un regard extérieur sur votre manuscrit.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter la page consacrée à ce service.

Si vous avez trouvé une faute d’orthographe, informez-moi en sélectionnant le texte et en appuyant sur CTRL+Entrée.

Hello !

Je suis Emmanuelle

…et j’ai plus d’une corde à mon arc pour vous accompagner dans votre aventure éditoriale : correctrice, bêta-lectrice et maquettiste, je travaille autant au service d’auteurs que de maisons d’édition.

Suivez-moi

freebie plume en main

Gratuit

La fiche de bêta-lecture

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Vous aimerez aussi

Devenir correcteur

Devenir correcteur

Mon métier de correctrice et de bêta-lectrice en quelques mots. Il y a plusieurs façons d’exercer le métier de correcteur, plusieurs...

lire plus

Pin It on Pinterest

Share This

Rapport de faute d’orthographe

Le texte suivant sera envoyé à nos rédacteurs :